jeudi 15 novembre 2018

Ne m'empêche pas de rêver

Il est des mondes insoupçonnés
Qui nous emportent dans leurs songes,
Moi je les vois tu les ignores
De cette manière ils s’évaporent,
Ne m'empêche pas de rêver

La poudre aux yeux de l'infini
S'accroche sans cesse aux hérétiques,
Ceux qui s'envolent vers l'au-delà
Pour retrouver l'imaginaire,
Ne m'empêche pas de rêver

Telle une étoile en devenir,
Elle crache elle crie elle irradie
Qu'elle n'est qu'une lune en perdition
Mais moi je sais qu'il n'en est rien,
Ne m'empêche pas de rêver

Un jour il faudra bien se l'avouer,
L'amour n'est qu'une lueur fugace,
Qui s'introduit dans nos esprits
Au moment où il est le plus libre,
Ne m'empêche pas de rêver

Aucun commentaire:

Publier un commentaire